Salésiennes Missionnaires de Marie Immaculée



248 chemin de Tan Rouge
974435 Saint-Gilles-les-Hauts, La Réunion

0262 32 70 59

www.francoisdesales.com/-Salesiennes-Missionnaires-de-Marie-.html

vCard

 


4 rue du Père Fayet
97441 Sainte-Suzanne, La Réunion 

0262 48 51 83 

vCard

Galerie de photos SMMI

Salésiennes Missionnaires de Marie Immaculée Salésiennes Missionnaires de Marie Immaculée Salésiennes Missionnaires de Marie Immaculée Salésiennes Missionnaires de Marie Immaculée Salésiennes Missionnaires de Marie Immaculée Salésiennes Missionnaires de Marie Immaculée Salésiennes Missionnaires de Marie Immaculée Salésiennes Missionnaires de Marie Immaculée Salésiennes Missionnaires de Marie Immaculée Salésiennes Missionnaires de Marie Immaculée

MEDITONS AVEC SAINT FRANCOIS DE SALES

Méditons avec Saint François de Sales.

Je désire que vous soyez extrêmement humble en toutes vos œuvres. Conversez, toujours humblement avec tous, ne tenez pas compte d’être réputée et louée, mais désirez être méprisée et rebutée ; et jusqu’à ce que vous soyez parvenue à ce degré d’abjection, ne pensez pas avoir profité. Nous sommes véritablement serviteurs inutiles ; il n’est meilleur exercice que de se mépriser soi même. Tenez comme un profil pour votre âme les outrages et injures qui vous seront faits, et réjouissez-vous-en. Ne vous attribuez point les louanges des bonnes œuvres et actions, mais portez tout aux pieds de Jésus-Christ qui en est l’auteur ; autrement vous lui déroberiez sa gloire. Ne désirez point être connue pour humble, mais vile et abjecte. Lettres n) 2069 à Jeanne de Chantal.

Pour aller plus loin :

Il est vrai que tout ce que nous faisons de bien est l’œuvre de la grâce de Dieu en nous et que nous n’avons pas la propriété que de nos mauvaises actions, aussi de quoi nous louer ? Et pourquoi ne nous blâme-t-on pas davantage. Loué ou blâmé, il importe peu : cela ne nous ajoute ni ne nous enlève rien. Quelle liberté ce serait par rapport à l’opinion, si nous ne cessons de nous mesurer dans le regard des autres et si nous nous tenions humblement sous le regard de Dieu, ne nous jugeant pas nous-mêmes, mais laisser à Dieu le jugement.       

Méditons avec François de Sales :

[….] une personne ne doit jamais laisser ses exercices et les règles communes des vertus à moins qu’elle ne voie la volonté de Dieu de l’autre côté. Or, la volonté se manifeste de deux façons : par la nécessité et par la charité. Je veux prêcher ce carême en un petit lieu de mon diocèse. Si cependant je tombe malade ou que je me rompe la jambe, je n’ai que faire de regretter et m’inquiéter de ne point prêcher, car c’est chose certaine que la volonté de Dieu est que je le serve en souffrant et non pas en prêchant. Tandis que si je suis malade, mais qu’il se présente une occasion d’aller en un autre lieu où, si je ne vais, ils se feront huguenots (réformés- protestants), voilà la volonté de Dieu assez claire pour me faire doucement contourner mon dessein. Lettre n) 234 à Jeanne de Chantal.

Pour aller plus loin :

En règle générale, la volonté de Dieu est que chacun accomplisse au mieux son devoir d’état. En dehors de ce cas, il peut y avoir des circonstances plus exceptionnelles où se pose la question de savoir si c’est la volonté de Dieu que je fasse telle chose plutôt que quelque autre. François de Sales nous donne alors deux critères de discernement : la nécessité et la charité, et non pas ma préférence ou parce «  je le sens bien », comme on le dit familièrement. Les deux critères du saint sont rationnels et les deux autres irrationnels et la raison est le propre de l’homme……

vcs

Liens

  • 1
  • 2

Please publish modules in offcanvas position.