FUNERAILLES DE SOEUR CLAIREMONE BABILLON

3 NOVEMBRE 2018

 Le dimanche 21 octobre dans la soirée, Sr Léa m’appelle et me dit : Tu penses très fort à Clairemone parce qu’elle passe ces derniers moments…dès lors j’ai prié pour qu’elle puise sa force en Dieu dans ce combat…Quelques jours plus tard le mercredi 24, lorsque j’ai vu sur mon écran de téléphone Sr Léa…j’ai compris et dit…  « Ça y est, elle a fait son passage » après avoir raccroché le téléphone je suis restée dans un silence étrange, mesurant en même temps la grandeur de notre vie pour notre Créateur et j’ai confié son âme à Dieu…peu après je fus profondément émue et bouleversée. Pourquoi ? Je ne saurai vous dire ! Oui perdre quelqu’un de cher est bouleversant chers frères et sœurs. J’ose avouer que ma foi a été éprouvée…je m’étais même dit : Et pour moi ! Ce sera quand ? Je ne sais ni le jour ni l’heure mais elle viendra…la séparation physique est douloureuse à porter mais Clairemone est emportée dans l’Amour éternel de Dieu ! Mais alors…

 « Qui pourra nous séparer de l’Amour du Christ ? » Les rires, les larmes ? La vie, la mort ? Mais Saint Paul nous dit :

« J’ai la certitude « ni la vie, ni la mort, ni le présent, ni l’avenir, ni les abîmes, ni aucune créature, rien ne pourra nous séparer de l’Amour de Dieu qui est en Jésus Christ notre Seigneur. ».

Ces jours-ci l’Eglise nous a rappelé que tous nous sommes appelés un jour à participer à la grande fête du Royaume des cieux. Cet appel a raisonné plus fort que tout pour Clairemone en sa 66ème année. Elle a fermé ses yeux pour contempler face à face son Seigneur, Celui qu’elle a aimé et servi pendant ses 27 ans de vie religieuse. Elle a témoigné du Christ. Si devant cet Autel, nous sommes dans la peine et la tristesse aujourd’hui, ce qui est normal, soyons aussi dans la Paix, la Confiance, la Joie même. Le Christ Ressuscité l’accueille, le Christ la prend sur son cœur Miséricordieux.

L’amitié qui nous lie est récente, nous nous sommes davantage connue dans la mission de l’URR (L’Union des Religieuses à la Réunion) particulièrement en 2015 en cette année de la Vie Consacrée promulguée par notre Pape François ou nous avons élaboré ensemble le petit livret « Saisi, nou la dit OUI » C’est à ce moment là que j’ai eu le plaisir de la côtoyer et j’ai beaucoup apprécié la pertinence des ses réflexions concernant notre vie religieuse. Du coup, cette occasion nous a permis de partager souvent nos expériences communautaires, nos convictions dans notre mission, nos aspirations, nos ambitions, notre Espérance, nos joies, nos réussites, mais également nos échecs, nos déceptions, nos difficultés, nos incompréhensions…et nous nous encouragions mutuellement dans cette aventure avec le Seigneur qui nous a choisies pour servir en sa présence dans des congrégations différentes mais ayant le même but : AIMER et SERVIR.

Nos échanges étaient riches de sens, nous avions la même vision, nous étions souvent sur la même longueur d’onde d’une vie donnée au Christ pour les autres, soutenue par des relations communautaires enracinée et nourrie par la prière. Nous avions beaucoup de complicité, par un simple regard ou une mimique on se comprenait…

Nous avions eu aussi la joie d’accompagner les jeunes professes dans les rencontres Inter Juniorat. Clairemone en sa qualité de Maîtresse de novice qu’elle a exercé, s’intéressait beaucoup de la formation des jeunes sœurs, le dernier petit mot que j’ai reçu d’elle alors qu’elle avait quitté notre Ile, elle m’a redit sa préoccupation en insistant sur la reprise de ses rencontres et surtout sur le choix des thèmes que nous devions approfondir avec les professes en vue d’une plus grande maturité visant toujours l’épanouissement des professes dans leur engagement.

Cette mission se poursuit…

Clairemone a accompli la sienne. Elle n’a pas choisit le jour de son départ. Elle est montée dans ce train qui l’emporte…les trains partent à l’heure. Nous sommes tous des passagers d’une même destination finale. Aujourd’hui, elle part avant nous vers ce grand Mystère, une vie nouvelle commence pour elle, une vie sereine, délivrée de la douleur, de la souffrance, de l’angoisse.

Avec toi, Clairemone, nous rendons grâce à Dieu de t’avoir créée et de t’avoir donnée les différents dons que tu as mis au service des autres.

Une vie de radicalité évangélique s’achève. Parce que tu a dis OUI, parce que tu as accompli le plan de Dieu sur toi. Clairemone, tu arrives à la Lumière, à l’Amour, à la Vie. Une Eucharistie sans fin s’ouvre maintenant pour ta vie donnée.

Et à nous qui sommes là aujourd’hui, Clairemone nous confie la tâche d’être de vrais témoins de l’Evangile à la suite de Jésus et de nos fondateurs.

Je te remercie Clairemone pour ce que tu as été pour moi en si peu de temps…je garderai l’image d’une femme forte, enracinée dans la Foi l’Espérance et la Charité.

Ta responsabilité m’a appris à prendre la mienne aujourd’hui.

Ton écoute attentive, ta discrétion, ta simplicité, ton humilité m’a amenées dans la patience, la fermeté et la volonté.

Ta fidélité à tes engagements dans la Pauvreté, la Chasteté et l’Obéissance m’aide à vivre les miens pas à pas, patiemment…

Ta prière m’aide à prolonger ma contemplation…

Maintenant que tu es partie, même s’il te restait des choses à voir et à faire, ta route ne s’arrête pas ici. Nous avons la certitude que tu es vivante à jamais et nous comptons sur toi pour veiller sur nous et sur nos congrégations.

A DIEU Clairemone, nous nous reverrons.

Au nom de toutes les religieuses ici à la Réunion nous présentons à toute la famille nos plus sincères condoléances. Merci pour le don que vous avez fait à l’Eglise en la personne de Clairemone.

 

Sr Annie Rose, de la Congrégation des Filles De Marie

 

Témoignage d’Emmanuel DANGIN pour son adhésion

C’est en 1979 pour mon premier séjour à La Réunion, auprès de ma tante Sœur Chantal (Anne Marie DANGIN), et de Sœur Jeannine PESNEL, SMMI, que j’ai découvert le charisme joyeux de Saint François de Sales. Puis lors de mes études d’infirmier à Saint Denis de La réunion en 1882-83, j’ai à nouveau été en relation avec cette vie salésienne, grâce aux SMMI. Sœur Marie Claude GERBANDIER était alors Novice à Bagatelle…

                            
         Avec joie et humilité, Je vous partage l'histoire de ma vocation

Qui suis-je?

 

Je m'appelle Père RAKOTOMAHAFALY Jean Donné, âgé de 38 ans, originaire de Madagascar, fils d'un couple paysan. Ma famille se trouve à peu près 23 Km de la ville d'Antsirabe. J'ai quatre sœurs et quatre frères. La plupart d'entre eux sont cultivateurs. Je suis le troisième enfant : musicien, désobéissant, un peu bavard, têtu et timide (quand j'étais avec ma famille).

Je suis un prêtre missionnaire de Notre Dame de la Salette. J’ai deux ans de sacerdoce J'ai été envoyé à la Réunion en 2013, après mon ordination. Actuellement je travaille à la Paroisse de Saint Jean Marie Vianney au Plate Saint Leu.

 

 

 

 

 

Sœur Nathalie, quarante trois ans, originaire du Nord-Ouest de la Réunion.

Je suis religieuse dans la Communauté du Chemin Neuf avec laquelle je chemine depuis l’âge de vingt ans : un vrai chemin de liberté intérieure pour la joie véritable ! Chemin de pacification par rapport à mon enfance marquée par le divorce de mes parents ! Chemin d’abandon joyeux dans les mains du Père Céleste !

                                 

 " Ma vie religieuse m’aide à m’ouvrir pleinement aux autres "

 Bonjour à tous !

Je vais vous partager l’histoire de ma vocation à la suite du Christ avec Saint François de Sales. Je suis native de Sainte Suzanne, du village de Bagatelle. J’ai été élevée dans une famille pratiquante. Lorsque j’étais en recherche de ma vocation, j’ai eu la joie de rencontrer sur ma route les sœurs Salésiennes Missionnaires de Marie Immaculée.

 

 

 

 

 

 

 

 

Se laisser choisir par le Seigneur, aimer et servir comme Lui

Une Parole du Seigneur a fait écho en moi il y a trente ans de cela et qui m’habite encore aujourd’hui : « Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement » Mt 10,8.  J’ai reçu le don de la vie conçu par mes parents, le don de la Foi, la grâce de mon baptême, de ma confirmation. Dès l’âge de 13 ans j’ai eu le désir de me donner au Seigneur… J’ai choisi très tôt l’entrée dans la vie religieuse… J’étais promise à Lui dès ma naissance comme le dit le prophète Jérémie. Je me suis laissée séduire par Lui et j’ai commencé la grande Aventure avec Lui.

Dieu a besoin de tout le monde pour continuer la mission qu'il a laissée

Moi, Sœur M.Lucie, je suis malgache, je suis la 3ème et 2 ème fille de la famille de 9 enfants, dont 7 filles et 2 garçons. Je suis rentrée à l'école des Sœurs à l'âge de 4 ans jusqu'à12 ans. Ma famille a beaucoup de relations avec les sœurs; ma famille est très chrétienne et participe à la vie de l'Eglise. Mes parents m'ont appris toutes les prières fondamentales de l'Eglise et ils nous ont emmenés à la messe tous les dimanches.

vcs

Liens

  • 1
  • 2

Please publish modules in offcanvas position.